d) Notre aile

I) Notre aile

a) Construction

Nous avons décidé de construire un profil biconvexe symétrique. Même si ce n'est peut-être pas un choix judicieux étant donné que ce profil ne crée pas de portance pour un angle d'incidence nul. Pour cela nous avons appliqué une formule :

Formule naca

Cette formule paraît à première vu très complexe mais en prêtant attention elle n'est pas vraiment très difficile à appliquer. Nous avons décidé que notre aile mesurerait 20 cm de long ( donc c = 0.2 m ). t est une constante que nous avons fait varié pour trouver la hauteur souhaitée. Nous l'avons fixé à 0.0625. Maintenant que nous avons établi tous les termes de la formule nous allons la tracer. Nous avons choisi de la représenter sur Géogébra pour gagner en précision. Nous avons donc rentrer la fonction et après avoir effectué plusieurs réglages sur le repère nous avons obtenu ceci :

Geogebra 1

Nous avons ensuite demandé au logiciel de tracer l'opposer de cette courbe :

Geogebra 2

Maintenant, nous avons rencontré des difficultés pour faire comprendre à l'imprimante les options de graduations de l'axe. En effet, nous voulons un repère orthonormé d'échelle 1:1. Nous avons finalement réussi.

 

 

 

 

Maintenant nous allons coller les patrons de l’aile sur du stérodur, ce qui va nous permettre de découper le long de la ligne à l’aide d’une scie sauteuse.

Notre plaque de stérodur mesure 3 cm d’épaisseur. Il faudra donc couper 6 morceaux étant donné que nous souhaitons une aile de 18 cm de large.

18
19
20

 

 

Après avoir coupé nos tronçons d’aile il nous reste à présent à les relier entre elle. Pour cela nous allons utiliser de scotch double face qui ne ronge pas l’aile contrairement à certaine colle. De plus, après les avoir reliés, nous ne constatons aucun espace entre les tronçons.

Pour faciliter l’écoulement de l’air nous rajoutons une feuille de plastique dur et collant de part et d’autre de l’aile.

 

 

 

 

 

 

Maintenant nous allons construire un dispositif qui va permettre de rendre l’écoulement de l’air laminaire à la sortie de la soufflerie. Ce dispositif est essentiel car sans cela, le théorème de Bernoulli ne serait pas respecter.

Pour cela nous avons emboité des morceaux de bois préalablement découpé pour obtenir au final le dispositif de la photo ci-contre.

21

Par la suite nous avons utilisé un dispositif pour permettre un essai en soufflerie :

     22

https://www.youtube.com/watch?v=Rw2GEEWTq-M

Sur cette vidéo, nous pouvons voir que l'aile est positionnée avec une incidence d'environ 30°. Elle décolle avec quelques difficultés

https://www.youtube.com/watch?v=QOfYwkJXp54

Sur cette vidéo, l'aile ne décolle pas, ce qui est normal puisque nous disposons d'un plan biconvexe symétrique.

 

Nous en concluons qu'il ne faut pas découper son aile au hasard si nous voulons qu'elle décolle. Nous constatons aussi que l'aile symétrique est bien adapté à un type de vol la voltige.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.